-  SAINT JEAN DE BEBIAN

Le Prieuré Saint Jean de Bébian, possédé à ce jour par Alexander Pumpyansky (propriétaire depuis 2008), est l’un des plus anciens sites de culture de la vigne en France. Les 32 hectares du domaine Saint Jean de Bébian sont exploités dans le but de produire des vins de garde de caractère. Les vins produits au Prieuré Saint Jean de Bébian sont d’appellation Languedoc et classés en Cru Pézenas.

C'est un lieu historique en Languedoc de la viticulture. On y a retrouvé des poteries romaines ainsi que des pièces de monnaie. Puis ce sont les moines qui forgeront l'histoire de Saint Jean de Bébian avec la mise en place d'un prieuré et l'achat de vignes tout autour. La révolution vendra le prieuré comme bien national. Seulement 3 propriétaires, tous vignerons, seront les propriétaires de ce prieuré où les traces d'un cuvier dans une tour du XIème siècle subsiste.

Dans les années 70, le Prieuré Saint Jean de Bébian se transforme sous la houlette de son propriétaire, la famille Roux père et fils qui avait racheté le domaine en 1952. Il plante des cépages nobles venant des différentes régions viticoles françaises (Syrah de chez Jean-Louis Chave, Grenache de chez Rayas, Mourvèdre de chez Tempier à Bandol), il conserve les cépages locaux (Cinsault, Carignan). Et en blanc, l'orientation est clairement donné aux cépages du Chateauneuf du Pape : Roussanne, Marsanne, Clairette.

En 1991, les anciens propriétaires de la Revue des Vins de France rachètent le domaine à Alain Roux. La notoriété du domaine ne cessent de croître pour en faire un des porte-étendards du renouveau des vins du Languedoc.

En 2004, Karen Turner, oenologue d'origine australienne rejoint le domaine. Elle a été distinguée par un prix en 2016, celui du meilleur vin (pour les cuvées Prieuré Rouge 2009 et Prieuré Blanc 2014) fait par une femme lors du concours Sakura, dont les jurés ne sont que des femmes.

Le domaine Prieuré Saint Jean de Bébian possède aujourd'hui un peu moins de 50 parcelles conservées pour leur diversité géologique et leur exposition. Les cépages rouges sont plantés sur des sols de 3 natures, calcaires et argilo-calcaires du villafranchien, basalte de coulées volcaniques, argilo-siliceux (galets de quartz blanc et de travertin). Les cépages du rosé sont sur des cailloutis villafranchiens. Et les blancs sont plantés sur des sols de calcaire lacustre du miocène dont le taux de calcaire actif approche ceux des grands terroirs à blanc tels que Chablis ou Meursault.

Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.